Profitez de votre voyage pour une pêche au leurre en Afrique

La pêche au leurre en Afrique, voilà un programme à ne pas manquer lors de votre séjour peche au Sénégal!!

Assurez-vous que votre liste de leurres soit complète avant votre départ pour votre voyage de pêche.

Dans cette rubrique vous trouverez les différents aspects de la pêche au leurre dans une zone tropicale et plus particulièrement en Casamance, au sud du Sénégal.

Pêche poisson nageur

Il y en a tellement qu’il est difficile de faire son choix dans nos boîtes de pêche bien remplies. 
Les poissons nageurs souvent utilisés à la traîne sont d’autant plus efficaces au lancer que la plupart ont été conçus pour ça. 
Ils sont très pratiques puisqu’ils nous permettent non seulement de travailler différentes couches d’eau mais, en plus, ils tentent la plupart de nos carnassiers. 
Carangues, barracudas,capitaines, carpes rouges se laisseront tenter par vos leurres. 
Il est important d’avoir une gamme suffisante pour prospecter les couches d’eau mais aussi de teintes différentes afin de provoquer, du mieux possible, nos poissons préférés. 
Ci-dessous quelques techniques pour améliorer vos résultats. 

Comment bien travailler son leurre

Le “bottom Tapping “ 
On le traduit par “taper doucement le fond”; comme vous l’aurez compris cette nage consiste à faire taper le leurre contre le fond sableux ou faiblement rocailleux pour attirer les poissons calés sur le fond. 
Par cette nage, le leurre va provoquer des bruits ou bien soulever des particules de sable grâce à sa bavette. 
L’action résulte donc d’une plongée du leurre avec raclement du fond suivi d’une remontée. 
Les meilleurs leurres pour l’effectuer sont “Longbill Minnow” et “Crank Bait”, mais on peut également utiliser des leurres souples. 

Le “twitching” 
Correspond à un mouvement nerveux, celui-ci est bien marqué par les leurres à bavette qui nagent activement. 
On choisira plutôt des leurres qui coulent à l’arrêt car ils permettent de mieux prospecter par rapport aux leurres de surface.La technique consiste à donner des coups de canne sans relâcher.Les seuls temps de pause serviront à faire descendre le leurre en profondeur. 
Les coups de canne doivent être assez secs pour permettre au leurre de montrer par exemple ses flancs brillants par une journée ensoleillée. 

Encore un peu de technique au leurre

Le “Hammer Tunning” 
La “modification du marteau” est une technique assez particulière mais qui peut permettre de pêcher des poissons en poste, par exemple si un pêcheur du bord désire prospecter une avancée de roches mais ne parvient pas à s’en approcher suffisamment. 
Pour cela la technique consiste à tordre l’œillet du côté vers lequel on veut diriger le leurre. 
Cette modification est à conseiller davantage à des pêcheurs confirmés car elle demande une certaine dextérité. 

Le “Countdown” 
La traduction signifie le compte à rebours. 
Cette technique s’adresse exclusivement aux leurres coulants, puisqu’elle consiste à laisser couler le leurre en comptant les secondes. 
Un leurre coule à une vitesse d’environ 4-10 cm par seconde. 
Sachant cela le pêcheur peut déterminer la profondeur à laquelle il désire que le leurre évolue. 
On peut ainsi prospecter les différentes couches d’eau. 

La pêche au leurre en Afrique : Et en surface ça donne quoi?

Les leurres de surface tels que les poppers ou autres stickbait tenteront de sérieux poissons. 
C’est aux abords des bancs de sables, là où se cachent les mulets que nous ferons jaillir nos poppers à la surface de l’eau créant alors une chasse artificielle qui émoustillera les carangues aux alentours. 
La touche est toujours exceptionnelle et d’une grande puissance, et si nous recherchons essentiellement les carangues, les carpes rouges ainsi que les barracudas monteront également sous vos leurres, alors soyez vigilants et appréciez bien la touche avant le ferrage. 
La pêche au popper ou leurres de surface en général ne consiste pas à tirer un leurre vulgairement sur la surface de l’eau. Pour prendre réellement du poisson en pêchant au popper il vous faudra manipuler vos leurres du mieux possible pour tenter une belle carangue. 
Aussi vous trouverez ci-dessous quelques techniques pour manier convenablement votre popper. 

Popping, long slide et walking the dog

Le “Popping” 
Commençons par le commencement c’est-à-dire le popping qui consiste à faire gicler votre popper à la surface de l’eau en produisant par cet effet des gouttes qui sont projetées autour du leurre. 
Cette technique de pêche au popper attirera les poissons de très loin mais le popper sera encore plus efficace sur une chasse à vue. 

Le “long slide” 
Signifie la “longue glissade” 
On pratique le long-slide avec des leurres flottants de type “stickbait” (leurres à bâtons). 
On donnera des coups de canne secs et espacés en marquant des temps d’arrêt pour faire croire à un poisson agonisant. Personnellement j’utilise également cette technique avec mes poppers, cela provoque un raffut terrible et j’ai de grosses attaques de barracuda. 
Mais en matière de stickbait je vous conseille de ne pas oublier le fameux Miss Carna qui continue à terroriser les poissons du coin. 

Le “walking the dog” 
Cette promenade du chien n’a rien de sympathique pour nos carangues qui se seront laissé tenter par cette nage chaloupée car cette technique a une fâcheuse tendance à rendre fous nos poissons. 
Si le poisson est en activité et que le leurre est bien manié, alors cela se transforme vite en une danse collé-serré entre le leurre et le poisson. Elle a révolutionné la pêche aux leurres de surface tels que les Sammy et autres. 
Le “walking the dog” fait en sorte que le leurre zigzague tel un poisson blessé en fuite. 
Pour l’effectuer il faut donner des à-coups tout en tenant compte de la ligne : trop molle le leurre ne travaille plus, trop rapide le leurre est tiré.Cette méthode demande un bon coup de poignetmais est facilement réalisable par les débutants. Encore une techniqueoù le stickbait est roi mais qui est faisable avec certains poppers. 

Le “Diving”, “stop and go” ou le “hottoke”

Le “Diving”
La nage du “plongeur”, consiste à faire plonger le nez du popper ou du stickbait légèrement sous l’eau(action canne basse) et à relâcher pour faire remonter le poisson.Cela caractérise un poissonnet qui ne parvient pas à plonger. Terriblement efficace lorsqu’on l’emploie avec un judicieux “stop and go”. 

Le “Stop & Go” 
Signifie littéralement l’arrêt et le départ. 
On le pratique par des arrêts successifs et aléatoirement espacés. 
Variez le départ du popper ou de votre leurre en général par des coups plus ou moins marqués et son arrêt par des pauses plus ou moins longues (3-6 secondes) 

Le “hottoke” 
Ce terme signifie “la chute”.Cette technique peut s’effectuer avec tous les poppers ou leurres en général hormis les leurres à hélices. 
La technique consiste à laisser le leurre immobile pendant quelques instants dès lors qu’il touche l’eau(pour laisser au poisson le temps de l’observer) et à ensuite le faire travailler (par une tirée) pour alerter les poissons à proximité. 
Dans ce cas le maniement du popper n’est pas la priorité mais plutôt les temps d’arrêts.

Et le jig? Une bonne techniques de pêche au leurre en Afrique?

Certains penseront que la pêche au jig est consacrée aux gros poissons de fond tels que les sérioles. 
Il n’en est rien!La pêche au jig touche nombres d’espèces de poissons et ce dans des conditions fort différentes. 
Il suffit en réalité de bien choisir son jig en fonction du fond mais aussi du courant. Ensuite, muni d’un bon sondeur, il vous suffira de dandiner votre jig sous le bateau. 
C’est en dérive que tout se passe après avoir localisé le poisson. 
Ici les fonds n’excèdent pas 30 mètres mais certains courants peuvent être très importants. Aussi pensez à ramener des jigs d’un poids de 30 à 150 voire 200 grammes. 
Les bucktails sont très efficaces sur les capitaines, otholites et carpes rouges; les autres leurres métalliques tenteront plutôt les barracudas et carangues.

Mort manié, une autre façon de pêcher au lancer

Tout comme la pêche au leurre, le manié bien connu des pêcheurs aux carnassiers nous offre de bien jolies prises. 
Souvent oubliée dans nos eaux, cette technique de pêche est redoutable pour les gros carnassiers. 
Les capitaines et les grosses carpes rouges, entre autres, sauront vous donner des sensations inoubliables. 
La fameuse monture Drachkovitch sera redoutable d’efficacité pour nos poissons de fond. 
Ce montage provient de la pêche au mortmanié très prisée pour le brochet et le sandre. On peut toutefois s’en servir pour les leurres souples. Du fait de sa tête constituée d’un plomb sphérique articulé, la monture offre une animation plus souple que celle d’une tête plombée par exemple. 
C’est une excellente technique pour tenter les gros postés au fond et cette pêche permet également de surprendre des poissons peu mordeurs.

Pêche au leurre souple

Les années 80 nous ont apportéde nouveaux leurres souples en résine PVC originaires d’Amérique du nord.

Une véritable révolution dans la pêche moderne des carnassiers.

Les techniques et les matériaux n’ont fait qu’augmenter l’efficacité de ces leurres.

Il existe aujourd’hui des centaines de modèles de tailles et de couleurs différentes.
N’hésitez pas à choisir de gros leurres souples sur les capitaines, ils auront l’avantage de sélectionner les plus gros poissons.

Ne négligez pas pour autant les cuillères et autres poissons nageurs qui seront sûrement utiles le jour où nos poissons bouderont le reste de nos leurres.
Tous les carnassiers sont susceptibles de se laisser tenter par cette pêche considérée comme pêche sportive à l’état pur.              

La pêche au leurre en Afrique qui tue!! Le leurre souple!!!

Les années 80 nous ont apporté de nouveaux leurres souples en résine PVC originaires d’Amérique du nord.

Une véritable révolution dans la pêche moderne des carnassiers.

Les techniques et les matériaux n’ont fait qu’augmenter l’efficacité de ces leurres.

Il existe aujourd’hui des centaines de modèles de tailles et de couleurs différentes.
N’hésitez pas à choisir de gros leurres souples sur les capitaines, ils auront l’avantage de sélectionner les plus gros poissons.

Ne négligez pas pour autant les cuillères et autres poissons nageurs qui seront sûrement utiles le jour où nos poissons bouderont le reste de nos leurres.
Tous les carnassiers sont susceptibles de se laisser tenter par cette pêche considérée comme pêche sportive à l’état pur.              

Faites un peu de traîne lors de votre voyage pêche

L’une des techniques de pêche au leurre en Afrique abordées lors de votre voyage est la pêche à la traîne.
La pêche à la traîne est sûrement la meilleure technique pour prendre du barracuda. Ce sont eux qui se montreront les plus réceptifs à ce type de pêche.  
Cependant d’autres grands chasseurs sont à l’affût de nos pauvres leurres. 
Les touches de carpes rouges et de carangues sont très violentes, alors réglez bien vos freins!!!